« À chaque fois que saint Joseph nous a emmenés dans un endroit, nous avons fait un pas de plus dans la foi »

Mariés depuis 31 ans, Patrick et Laetitia Rocher, respectivement ancien marin et mère de famille, ont connu de nombreux déménagements professionnels, avant de jeter l’ancre au sanctuaire de Cotignac. En effet, depuis septembre 2020, Patrick dirige l’association « Les Pèlerins de Notre-Dame de Grâces », chargée d’épauler les frères de Saint-Jean dans l’accueil des pèlerins et l’organisation des retraites. Une mission, que ces parents de six enfants vivent en couple sous le haut-patronage de la Sainte-Famille et que leur parcours de vie a préparée…

La prière en couple, première grâce du mariage

« En nous mariant, nous ne nous sentions pas habités par un désir missionnaire, confie Patrick. Si j’étais catéchisé et croyais en Dieu, je ne l’avais pas encore rencontré personnellement et je m’étais pas mal éloigné de l’Église. » Marquée par la conversion de sa mère et le témoignage fort de ses parents, Laetitia tient à installer la prière dans leur couple dès le début : «  J’avais le désir de faire la volonté de Dieu. Pendant notre préparation au mariage, nous avions choisi un texte biblique (Tb 8, 4-10), sans y prêter plus d’attention… « Lève-toi, ma sœur. Prions, et demandons à notre Seigneur de nous combler de sa miséricorde et de son salut. » Nous nous sommes pourtant appuyés sur cette prière de confiance de Tobie et Sara pour construire notre couple. Prier ensemble chaque jour nous a permis de nous demander pardon pour toutes les petites ou grandes blessures du quotidien. »

Un appel à témoigner et à évangéliser

Lors d’une mutation dans le Var, le couple découvre les cellules paroissiales d’évangélisation qui se mettent en place à Sanary-sur-Mer. Une invitation à se réunir chaque semaine en petit groupe, comme aux premiers temps de l’Église, pour porter dans la prière, servir et évangéliser son entourage (famille, voisins, collègues, amis). Un véritable appel pour Laetitia, une conversion pour Patrick. Ils racontent : « Un jour, le curé est venu déjeuner à la maison et nous a dit : « Un homme essaie de clôturer sa maison, parce qu’il veut protéger son épouse et ses enfants, mais en réalité, il se met des barrières et ne s’ouvre pas ». »

Cette parole saisit en plein cœur Patrick qui fait tout de suite le rapprochement avec le code du portail de leur maison et sa vie de foi. Ce déclic lui permet d’appréhender le sens profond de son baptême. À 35 ans, il demande à recevoir le sacrement de confirmation et choisit Laetitia pour marraine. Ce nouvel élan les conduit ensuite, au gré des affectations, à intégrer les équipes Notre-Dame pour prendre soin de leur couple, à s’engager dans la préparation au mariage, dans différents services d’Église et à témoigner de leur foi…

Saint Joseph comme compagnon de route

Une figure paternelle s’invite dans leur parcours : saint Joseph. C’est Laetitia qui le prie la première, alors qu’elle est jeune fille : « Sur les conseils d’un prêtre, j’ai commencé une neuvaine pour rencontrer mon futur époux. L’apprenant, ma sœur, également célibataire, m’a demandé de la dire en même temps pour elle. Un mois plus tard, j’ai rencontré Patrick, et elle, son mari. Nous nous sommes mariées à un mois d’intervalle. »

Quelques années passent et à l’occasion d’un déménagement, sa mère lui suggère une neuvaine à saint Joseph pour trouver un logement. « Nous lui avons demandé de nous mettre à la juste place, ce que nous avons pris l’habitude de faire ensuite à chaque mutation. À chaque fois que saint Joseph nous a emmenés dans un endroit, nous avons fait un pas de plus dans la foi ! En 2017, nous nous sommes installés à Toulon pour un nouveau travail, mais je sentais que nous n’étions pas au bon endroit. Deux ans après, Patrick perd son travail et se met en quête d’une nouvelle activité. Au deuxième jour de la neuvaine, j’ouvre un magazine Famille chrétienne et je vois l’annonce pour le sanctuaire. Quelques semaines plus tard, il est recruté. »

Installé à Cotignac avec ses deux derniers enfants, le couple prie chaque matin pour que les pèlerins puissent demander des grâces à la Vierge Marie. En cette année dédiée à saint Joseph et à la famille, un bel écho au message de Notre-Dame de Grâces : « Qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre ».

 

propos recueillis par Lætitia d’Hérouville

 

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 22 octobre 2021 à 18h00

Événements à venir

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale