Skip to content

Témoignage d’Eloi Legrand

Eloi Legrand est diacre. Il sera ordonné prêtre le 26 juin 2011 pour le diocèse de Fréjus-Toulon.


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Dieu ou un souvenir fort d’intimité avec Dieu?

E.L :
Lors de ma confirmation, en 1988, avec l’aumônerie de mon lycée, nous avons fait une plongée dans la prière. Nous avons fait un week-end de préparation à l’abbaye ND de Belval chez des trappistines avec ma première nuit d’adoration et nous avons aussi rendu visite au Carmel d’Arras où nous avons rencontré deux jeunes sœurs qui devait avoir 25-30 ans. Nous constations que le Carmel est un lieu clos et pas très grand et qu’elles étaient donc enfermé. Mais elles parlaient comme tout le monde et leurs visages étaient lumineux de bonheur. J’ai alors eu l’intuition que ce bonheur me serait accessible dans la mesure où je choisirais d’être fidèle quotidiennement à la prière silencieuse et amoureuse de Dieu.

Dans votre vie quelle furent des moments forts ou des rencontres qui vous ont confirmé dans votre foi ?

E.L :
La confrontation à la réalité a toujours été pour moi l’occasion de grandir dans la foi. J’ai toujours favorisé le contact avec les personnes défavorisées ou en détresse. J’ai choisi d’habiter pendant 6 ans à la Goutte d’Or à Paris et je travaillais en Seine-Saint-Denis, les gens y sont simples. J’ai pu servir en hôpital, dans l’éducation auprès de l’enfance en danger, et en détention. En écoutant mes proches, mes amis ou n’importe quel interlocuteur j’approfondis mes questionnements sur l’existence humaine. Mais c’est par l’Église que j’ai trouvé les réponses. La cohérence du regard posé sur ce monde et le chemin vers une vie unifiée, c’est à l’Église seule que je la dois et c’est pour cela que je suis sans cesse et totalement à son école. Il me revient une rencontre. Je faisais beaucoup de stop en été, autant par économie que par école de la providence. Je me trouvais, par un concours de circonstance après 600 km de trajet, à minuit sur la rocade de Cordes. A 30 km de mon point de chute, personne ne me prenait mais enfin une voiture s’arrête. C’était une mère de famille, Mélanie je crois, qui habitait à 50 km de Cordes et qui terminait sa journée car elle travaillait dans l’hôtellerie. Elle m’avait aperçu en passant une première fois devant moi puis avait fait demi-tour pour revenir sur ses pas. Comprenant qu’il y aurait peu de chance pour que je trouve une autre voiture et malgré le fait qu’on allait en sens inverse de son domicile, elle me conduisit à destination avant de repartir vers chez elle, il était alors 1 heure du matin. Quelle était sa motivation? Rendre service, gratuitement. J’étais séminariste, nous avions échangé sur la foi et elle m’avais confié des membres de sa famille. C’était la nuit j’ai à peine vue son visage mais la présence de Dieu dans cette rencontre était tangible, presque palpable. Des milliers de voitures qui défilent, mais une qui s’arrête. Alléluia! La bonté de Dieu est pour tous, Dieu nous aime gratuitement et personnellement, à nous d’aimer gratuitement.

Pouvez-vous nous décrire le “déclic” de votre vocation ?

E.L :
Ce fut lors des JMJ à St Jacques de Compostelle en 1989, j’avais 17 ans et cela faisait un an que j’avais reçu le sacrement de confirmation durant lequel je m’étais rendu disponible au choix du Seigneur pour ma vie adulte. Je voyageais en car, je chantonnais en regardant par la fenêtre et la voix du Seigneur à fait irruption dans mon cœur en me demandant: “Eloi veux-tu être prêtre?” j’ai répondu oui immédiatement.

Quel est votre Saint de référence ou la personne qui vous sert d’exemple?

E.L :
La Très Sainte Vierge Marie. Entre sa parole et son action, il n’y a jamais de différence. Ce qu’elle promet, elle le réalise. Ses chemins sont sans détours, ils ne mènent qu’à son Fils.

Enfin quelle est la phrase de l’évangile que vous aimez le plus?

E.L :
“Alléluia!” Ap 19,6 et “Bénie es-tu entre les femmes et béni le fruit de ton sein! Comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur?” Luc 1, 42-43

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous