Notre-Dame de Consolation essuie chaque larme avec amour

Pour cette quatrième halte de notre série sur les lieux mariaux dans le Var, direction Hyères pour découvrir le beau sanctuaire consacré en 1395 par Benoit XIII à Notre Dame de Consolation.

Le sanctuaire actuel est moderne, parce qu’il ne restait plus rien de l’ancien après le débarquement des alliés le 15 août 1944. Les ex-voto désormais placés dans la collégiale Saint-Paul témoignent pourtant d’une dévotion presque millénaire : c’est bien à Notre-Dame de Consolation que des générations de pèlerins sont venus déposer aux pieds de Marie leurs peines, leurs angoisses, leurs maladies et tous leurs soucis.

En 1955, le sanctuaire est rebâti et inauguré. Malraux dira d’ailleurs aux Hyérois : « Vous avez de la chance d’avoir une si belle chapelle. »

Si l’on peut trouver des notices pour l’apprécier sur le plan artistique, que peut nous dire cette Vierge consolatrice d’un point de vue spirituel ? Comme au pied de la Croix, Marie essuie les larmes et panse nos plaies avec amour et patience.

Avec la période que nous venons de traverser, « la multiplication des seuls » comme disait Gustave Thibon, la perte de nos proches, les maladies qui nous accablent parfois, la pauvreté, la vieillesse, le deuil, etc., il y a tant de moments dans la vie où nous avons besoin d’être consolés. Et ces larmes ne cherchent ni des mots ni des explications, mais simplement une épaule disponible et des prières. Marie se tient là, Stabat Mater, pour nous accueillir quand nous en avons besoin.

Léon Bloy, dans Le symbolisme de l’apparition, exprime si bellement cette compassion de Marie :
« Toutes les fois que quelqu’un éclate en pleurs, dans le milieu de la foule ou dans la solitude, c’est Elle-même qui pleure parce que toutes les larmes lui appartiennent, en sa qualité d’Impératrice de la Béatitude et de l’Amour. »

Par l’intercession de Notre Dame de Consolation, demandons au Seigneur de venir consoler celles et ceux qui pleurent, qui sont découragés pour que nous puissions vivre de sa Béatitude : « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés ! »

 

écrit par Corentin Dugast


Découvrir aussi

La singulière présence de Marie à Bargemon

Tourves – D’importants travaux pour rendre à Marie sa chapelle

Notre-Dame de Grâces répand ses dons pour la vie

Notre Dame du Mai, la « Bonne Mère de Toulon »

Notre-Dame des Anges guérit de la paresse !

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 22 octobre 2021 à 18h00

Événements à venir

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale