Skip to content

Pourquoi l’Eglise accompagne t-elle le deuil?

Dès le début du christianisme, les funérailles relevèrent non seulement de la famille et des proches mais de l’ensemble de la communauté chrétienne concernée par le départ de l’un des siens vers Dieu. Par sa liturgie ( prière, célébration de la Parole) et par sa diaconie (visite de la famille et entraide matérielle), la communauté chrétienne était impliquée dans le deuil de tout chrétien.


Aujourd’hui, l’évolution de la vie sociale a défait les liens de cette présence attentive, notamment en milieu urbain. Les lieux où l’on meurt deviennent multiples.

L’Eglise doit renouveler sa pratique pastorale des funérailles. Il lui faut exprimer ce qu’elle croit dans un contexte culturel qui a changé profondément. Il y a des enjeux qu’elle doit assumer le plus largement possible :

– en se mettant au service de la dignité humaine, lorsqu’elle permet à des personnes affrontées au deuil d’assumer leur souffrance et de trouver des raisons d’espérer,

– en exerçant effectivement sa mission de sacrement du Salut lorsqu’elle révèle la vie nouvelle promise à chacun et à toute l’humanité, à partir de la Pâque du Christ,

– en témoignant de l’Espérance en la vie éternelle lorsqu’elle accomplit les gestes et les paroles de la liturgie pour les défunts.

Ainsi la célébration des funérailles, la mise au tombeau de ceux et celles qui sont passées par le baptême s’effectuent bien sur dans les paroisses mais aussi en allant au plus proche des familles dans les chapelles d’hôpitaux, les espaces omnicultes des crématoria et des funéraria.

En avril 1998, monseigneur Joseph Madec a défini des orientations qui veulent aider à vivre la pastorale du deuil et des funérailles comme une contribution à l’évangélisation qui est la raison d’être de l’Eglise.

En se donnant de nouvelles formes de participation à la Pastorale du deuil et des funérailles, le Diocèse a veillé à ce qu’elles soient cohérentes et soutenues dans son désir de compassion auprès des familles en deuil.

L’accompagnement liturgique du deuil est d’une grande importance : les rites des diverses célébrations qui jalonnent le temps du deuil permettent “d’encourager” l’espérance des assistants et développer leur foi au mystère pascal et à la résurrection des morts.

L’annonce de la foi et de l’espérance chrétienne donne, pour ceux qui croient en Jésus Christ, le véritable fondement afin de vivre leur deuil chrétiennement.

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous