Skip to content

Nourrir notre vie d’évangélisateur de la joie pascale

Christ est ressuscité, alléluia, alléluia !
Que reflète la proclamation de l’alléluia ? En quoi sommes-nous invités à rendre compte de l’illumination que produit en nous le Christ par le baptême ?


L’acclamation liturgique avant la lecture de l’Evangile au cours de la messe est un modèle d’évangélisation.

Le chant de alléluia exprime le caractère pascal de l’annonce de l’Evangile. Le peuple de Dieu acclame le Christ, qui est présent à son corps par sa Parole. C’est donc bien le Christ ressuscité, vivant, que l’on acclame : “acclamons la Parole de Dieu !“.

Alléluia est par excellence une acclamation liturgique. On le retrouve principalement dans le livre des Psaumes. Elle n’apparaît dans le Nouveau Testament qu’au seul livre de apocalypse. C’est le chant qui unit les Élus au Christ pour les Noces de l’Agneau.

Dès le IVe siècle, et peut-être même avant, l’acclamation de l’Evangile au cours de la messe est accompagnée par le chant d’un psaume, dont il nous reste aujourd’hui le bref verset qu’encadre l’acclamation. La psalmodie est en effet le support principal de la prière de l’Église. Jésus a prié avec les psaumes et aujourd’hui l’Église y reconnaît encore la prière par excellence du Christ.

Ce genre d’acclamation constitue un rite ou un acte ayant valeur en lui-même (au même titre que le Gloria, le psaume responsorial, le Sanctus, l’acclamation d’anamnèse), par lequel l’assemblée des fidèles accueille le Seigneur qui va leur parler dans l’Evangile, le salue et professe sa foi en chantant” (Présentation Générale du Missel Romain).

Ainsi donc, notre vie d’évangélisateur se nourrit de la joie pascale et nous invite à rendre compte de l’illumination que produit en nous le Christ par le baptême. « Ces cinquante jours du temps pascal, nous disent les Pères, sont l’image de la bienheureuse éternité. Ils sont consacrés tout entiers à la joie ; toute tristesse est bannie ; et l’Église ne sait plus dire une parole à son Époux sans y mêler alléluia » (Dom Guéranger).

Celui qui proclame alléluia reflète la joie de Marie-Madeleine se précipitant auprès des Apôtres après avoir été appelée par le Ressuscité. Alléluia manifeste que toute crainte est bannie, comme en témoigne Saint-Pierre dans son premier discours kérygmatique.

Christ est vraiment ressuscité, alléluia, alléluia.

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous