Le voyage de Notre-Dame de Grâces à la rencontre de chacun

Comme en 1945, la statue de Notre-Dame de Grâces est partie à la rencontre de chacun tout au long de cette année si particulière. Bénie par Mgr Dominique Rey, le 5 janvier 2020, à l’issue de la cérémonie de clôture du jubilé des 500 ans des apparitions, elle visite les différents paroisses, communautés religieuses et établissements scolaires du Var à bord de sa mamamobile. Loin d’arrêter son voyage, les deux confinements lui permettent d’assister aux messes retransmises en direct de Mgr Rey, et de toucher le cœur de nombreux internautes du monde entier qui lui envoient des intentions de prière via le site du diocèse. Sa promesse d’obtenir des grâces, faite au XVIe siècle, reste toujours d’actualité.

 

Le message et la première grâce de Cotignac


« Qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre », promet la Vierge Marie, lorsqu’elle apparaît, les 10 et 11 août 1519, à un pieux bûcheron, sur le mont Verdaille à Cotignac. Tenant l’Enfant Jésus dans les bras, elle demande alors la construction d’une église sous le vocable de Notre-Dame de Grâces. Un mois plus tard, la première pierre est posée. Au siècle suivant, la renommée du sanctuaire s’inscrit dans l’histoire de France avec un illustre pèlerin. Enfant attendu pendant plus de 20 ans, et dont la naissance est annoncée lors d’une apparition de la Vierge, Louis XIV, surnommé Louis-Dieudonné, s’y rend en 1660, accompagné de sa mère, pour rendre grâce.

 

Une mère qui écoute et exauce ses enfants

Maman du ciel, maman Marie, maman chérie, mère bien aimée… Si l’appellation se fait plus affectueuse en 2020, les intentions de prières gardent la même ferveur, la même confiance. Car aujourd’hui encore, la tendresse toute maternelle de Marie et sa proximité avec chacun, nous invite à lui remettre nos fardeaux. Santé, travail, vocation, désir d’enfant, conversion… Les dons que Marie veut répandre, au nom de son fils, sont nombreux. En novembre dernier, une femme confiait au sanctuaire : « Nous essayons depuis plus d’un an d’avoir un enfant avec mon mari et le temps commence à être long. Pourriez-vous s’il vous plaît prier Notre-Dame de Grâces pour notre couple ? ». Sa demande ne tarde pas à être exaucée, comme en témoigne un nouveau message daté du 2 décembre : « Nous avons appris cette semaine que nous attendions un bébé. C’est incroyable ! Après un an et demi de mariage, nous commencions à ne plus y croire. Je suis tombée enceinte le mois où votre communauté a prié pour nous. Merci pour vos prières, pouvez-vous remercier ceux qui ont prié pour nous ? Et leur confier ce bébé à venir. Merci mille fois. » Comme le conclut le sanctuaire : « Dans sa maternelle bienveillance, Notre Dame écoute ses enfants. En cette attente de Noël, quelle bonne nouvelle pour nous plonger dans l’Espérance ! »

 

écrit par Lætitia d’Hérouville

Pour en savoir plus :

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse Notre-Dame-de-la-Mer à La Seyne-sur-Mer Le 28 janvier 2021 à 15h00

Paroisse Saint-Vincent de Paul à Toulon Le 28 janvier 2021 à 16h00

La messe est célébrée chaque dernier jeudi du mois à 16h à la maison de retraite « Les Pléiades » à Claret par le père Alexander Giron, curé de la paroisse St Vincent de Paul (Montéty)         Infos: 04 83 16 40 26

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 28 janvier 2021 à 16h30

Paroisse de La Garde Le 28 janvier 2021 à 18h00

Du lundi au vendredi de 18h à 18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Événements à venir

Paroisse Notre-Dame-de-la-Mer à La Seyne-sur-Mer Le 28 janvier 2021 à 15h00

Paroisse Saint-Vincent de Paul à Toulon Le 28 janvier 2021 à 16h00

La messe est célébrée chaque dernier jeudi du mois à 16h à la maison de retraite « Les Pléiades » à Claret par le père Alexander Giron, curé de la paroisse St Vincent de Paul (Montéty)         Infos: 04 83 16 40 26

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 28 janvier 2021 à 16h30

Suivez-nous