Skip to content

A l’écoute de l’Esprit… Une Province est née

Ce fut une première, sous un grand chapiteau… au milieu des vignes du Domaine de La Castille, près de Toulon, le dimanche 27 novembre.

L’Assemblée provinciale a réuni 90 délégués des huit diocèses de la Province (plus Monaco) autour de leurs évêques et des vicaires généraux, à l’invitation du cardinal Bernard Panafieu, Archevêque métropolitain.

Officiellement depuis le 8 décembre 2002, les diocèses d’Aix-en-Provence, Ajaccio, Avignon, Digne, Fréjus-Toulon, Gap, Nice et Marseille forment la Province ecclésiastique de Marseille.
Pendant trois ans, les choses se sont peu à peu mises en place. Et le bilan n’est pas mince du travail effectué, en particulier dans le domaine de la formation. Mais les réalisations étaient restées peu connues.
A La Castille, la Province est apparue au grand jour. Après trois mois de préparation , les délégués, invités à « écouter ce que l’Esprit dit aux Eglises », ont découvert en quelques heures leurs neuf diocèses d’origine.
Le pari était risqué : à l’aide d’un montage audio-visuel, chaque diocèse devait se présenter en une minute et illustrer deux expériences d’évangélisation en huit minutes. Les réalisateurs ont œuvré avec cœur et compétence et, malgré quelques ennuis techniques, le résultat fut très instructif.

Une écoute et un regard

La diversité des diocèses a sauté aux yeux. Mieux que des discours, les images ont révélé différents modes d’évangélisation.
Si Marseille avait choisi de présenter la formation « Avance au large » pour les 25-40 ans et le témoignage de deux Petites sœurs de Jésus à la cité Frais-Vallon, réalisés par le SDAV, Nice apportait la fraîcheur des « Messes en montagne » dans le haut-pays et Ajaccio décrivait une « Confrérie » fidèle aux traditions mais ouvertes au plus démunis, « rampe d’accès » à l’Eglise.
Aix-en-Provence a montré comment le « Forum de la solidarité » organisé après les inondations, en novembre 2004, a servi a établir un lien concret entre solidarité et évangélisation.
Autres visions avec la Fête de la Sainteté pour marquer le souvenir des nombreux saints du diocèse d’Avignon, avec le récent rassemblement du diocèse de Gap qui a drainé la grande foule, autour d’artistes, à Notre-Dame du Laus, avec le Festival de l’Espérance au centre de Toulon, ou avec la célébration œcuménique pendant le Festival international du cirque à Monte-Carlo.
Enfin, dépaysement total avec les « Chrétiens-relais », ces laïcs qui ,dans le diocèse de Digne, appuyés par un petit nombre de prêtres, assurent avec modestie et conviction une présence d’Eglise.

Une prise de conscience

Ce kaléidoscope tentait de répondre au triple objectif de cette première Assemblée provinciale : s’écouter, s’étonner de l’œuvre de l’Esprit et s’en émerveiller.
Il s’agissait de saisir, à travers un certain nombre d’exemples, comment nos églises diocésaines affrontent les défis pastoraux au seuil du nouveau millénaire.
Après le déjeuner, occasion privilégiée pour lier connaissance, une table ronde animée par le Père Jacques Bouchet et Jean-Claude Le Gall a permis d’enregistrer, à chaud, les premières réactions de six délégués. A l’évidence le pari a été gagné : durant la matinée, au-delà des sensibilités diverses, chacun a écouté avec intérêt, découvert des réalités insoupçonnées, perçu des capacités d’initiatives et de créativité, constaté une ferme volonté d’engagement.

Le choc des images, la diversité des défis, la variété des solutions ont probablement suscité en chacun des participants des interrogations , des confirmations, peut-être des doutes, voire des remises en cause.

Une synergie apostolique

Au terme de la table ronde, le cardinal Panafieu a bien résumé l’enjeu de cette Assemblée : « Que cette journée soit vraiment l’acte de naissance de la Province. L’essentiel c’est la rencontre à l’écoute du même Esprit. Une Province n’est pas une superstructure administrative pour empêcher les initiatives ; elle est faite pour que chaque diocèse puisse vivre plus profondément les orientations qui sont les siennes. La Province c’est une communion d’Eglises, c’est une synergie apostolique. »
Il reste à assimiler cette découverte collective, afin que la Province devienne progressivement un lieu de soutien et de collaboration entre diocèses, comme l’a souligné le pape Benoît XVI dans son message lu au cours de la Célébration eucharistique.

Jean Chagnaud

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous