Sœur André, religieuse et doyenne des Français

Née le 11 février 1904, Sœur André fête aujourd’hui sa 115e année. C’est à cette occasion que Monseigneur Rey se rend en fin de matinée à l’EHPAD Sainte Catherine Labouré de Toulon, pour célébrer une messe d’action de grâces en la solennité de Notre-Dame de Lourdes.

Comme tous les jours, sœur André assiste à la messe. Aujourd’hui, l’Eucharistie est célébrée par Monseigneur Rey, en l’honneur du 115e anniversaire de la religieuse.

Au cours de son homélie, il évoque avec émotion cette longue vie. Un « témoignage de fidélité », rendu à Dieu ainsi qu’à sa communauté. Selon l’évêque de Fréjus-Toulon, « le temps nous use et nous érode, il nous fait devenir transparents à Dieu, comme un tissu usé qui laisse passer la lumière ».

Un peu fatiguée par tout ce monde, en fin de matinée, sœur André confie que « l’Eucharistie est le principal : il faut participer à la messe car c’est le seul moyen d’être à côté de Jésus ». Invitant à la paix et à l’amour, elle exhorte encore : « aimons-nous les uns-les autres, arrêtons de nous battre ; se battre, c’est une honte ! ».


« Citoyen d’honneur ! », c’est le diplôme que le maire de Toulon, Hubert Falco, a remis à Sœur André.
L’évêque était quant à lui porteur de la bénédiction apostolique du Vatican et d’un chapelet béni par le pape François.

Sur place, la mère supérieure confie avoir remis ce matin l’organisation de cette journée entre les mains de Notre-Dame de Lourdes. Elle retrace la longue vie de sœur André, arrivée à Toulon en 2009. Malgré ses 106 ans, la religieuse a bien toute sa tête. Elle est presque aveugle, ce qui l’oblige à se déplacer en fauteuil.

Elle est entrée à 41 ans dans la société des Filles de la Charité, après s’être convertie et avoir été baptisée à 26 ans, puisqu’elle était issue d’une famille protestante. Sa vie de religieuse l’a conduit à s’occuper d’enfants et d’orphelins, puis de personnes âgées pendant 31 ans à Vichy.

A l’EHPAD Sainte Catherine Labouré, ses journées sont désormais rythmées par la prière et les offices.

Sœur André évoque souvent ses souvenirs familiaux, ils sont essentiels pour elle : « c’était un bonheur d’être auprès de mes frères ». C’est d’ailleurs en souvenir de son frère aîné, André, blessé à Verdun durant la Grande Guerre, qu’elle choisi ce nom lors de son entrée en vie religieuse. Son frère avait été très chamboulé par la conversion de sa petite sœur.

Aujourd’hui, elle est, selon ses neveux, petits-neveux et arrière-petits-neveux, le pilier de la famille. Tous prennent régulièrement de ses nouvelles. Son neveu de 97 ans, qui habite à Marseille l’appelle d’ailleurs tous les lundis – bien que ce jour, il n’ait pas pu faire le déplacement.

Inès Faivre
Rédactrice pour le diocèse de Fréjus-Toulon

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse de La Garde Le 03 décembre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 03 décembre 2021 à 18h00

Autres organisateurs Le 03 décembre 2021 à 18h00

Paroisse de Flayosc Le 03 décembre 2021 à 18h00

Chers paroissiens, Suite aux nouvelles mesures de couvre-feu, nous vous informons des nouveaux horaires des célébrations à la Paroisse Saint Laurent à Flayosc à compter du Lundi 22 Mars 2021.

Événements à venir

Paroisse de La Garde Le 03 décembre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 03 décembre 2021 à 18h00

Autres organisateurs Le 03 décembre 2021 à 18h00