Skip to content

Reconnaisance par l’Eglise de l’apparition de la Vierge Marie au Laus

A 80 km de La Salette, dans le diocèse d’Embrun, de début juin à fin août 1664, la Vierge Marie et l’enfant Jésus apparaissent à une bergère, Benoîte Rencurel.

Le 4 mai 2008, l’apparition a été officiellement reconnue par l’Eglise.


Le 4 mai 2008, on se pressait à la basilique Notre-Dame du Laus : on y célébrait la reconnaissance d’une apparition de Marie et de l’enfant Jésus.

Cette reconnaissance officielle a été proclamée au cours de la messe célébrée le 4 mai dans la basilique Notre-Dame du Laus en présence du nonce apostolique en France, Mgr Fortunato Baldelli, d’une trentaine de cardinaux et d’évêques du monde entier et de fidèles du diocèse de Gap et d’Embrun et d’ailleurs. Cette participation à marqué l’importance de l’événement non seulement pour le diocèse de Gap et d’Embrun, mais aussi pour toute l’Eglise de France et l’Eglise universelle.

La dernière reconnaissance d’apparition de la Vierge Marie en France remonte à cent quarante-six ans, pour les apparitions de Lourdes.

Connaissez-vous l’histoire des apparitions de Notre-Dame du Laus~?

Au sein du diocèse d’Embrun, en l’année 1664, le paysage et les hommes était marqué par les guerres de religions entre catholiques et protestants calvinistes.

C’est la période que choisit la Vierge Marie et l’enfant Jésus pour rencontrer Benoîte Rencurel au Vallon des Fours.

Durant les deux premiers mois de l’apparition, la Sainte Vierge est restée silencieuse, elle qui dans l’Evangile si souvent méditait les événements en son cœur.

Les deux mois qui suivirent, elle entreprit de conduire Benoîte sur le chemin de la prière vers son Fils Jésus.

Benoîte a donc eu la grâce d’être formée par Marie, et à travers cette formation, a été conduite à découvrir combien la souffrance des pêcheurs était grande, mais surtout combien ils ont besoin de contempler Jésus sur la croix pour être sauvé par la gloire de sa résurrection~!

Humainement, Marie l’a conduite à travers l’amour des sacrements de l’Eglise à aimer et désirer les biens célestes, tout en conservant son bon sens de femme de la terre. Elle ne négligeait pas non plus des longs temps de prière personnelle et menait une vie d’ascèse et d’offrande au sein du tiers ordre dominicain.

Marie l’a également conduite à partager son le plus grand trésor de la vie terrestre~: la relation d’amour que l’on a avec elle et avec son fils, Jésus, dans les sacrements, dans les temps de prière personnelle et dans ses frères. Ainsi, Benoîte fut tout naturellement une missionnaire de l’amour brûlant de Jésus pour les hommes.

Elle bénéficiera ensuite durant 54 ans d’apparitions de la Vierge, du Christ, d’anges et de différents saints en d’autres lieux : à Saint-Etienne d’Avançon, au vallon des Fours, à Pindreau, à Embrun, à Gap, à La Saulce et à Marseille.

Depuis les apparitions, les guérisons sont nombreuses, autant de signes visibles de la présence aimante et active du Seigneur en nos vies.

Alors, dans cette période durant laquelle l’Eglise exulte en reconnaissant que Marie est toujours à nos côtés, et en notre diocèse fraichement renouvelé dans sa consécration au Coeur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, pour nous conduire vers Jésus, confions lui toute notre vie~: qu’à l’exemple de Benoîte, nous sachions tout donner à Marie, afin qu’elle nous conduise vers son Fils.

La vidéo Cancao Nova de l’interview de Mgr Di Falco

La vidéo Cancao Nova concernant la reconnaissance des apparitions de Notre-Dame du Laus

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous