Ouverture du procès de béatification et de canonisation d’Anne-Gabrielle Caron

Le samedi 12 septembre à 18h en l’église Saint-François de Paule à Toulon, Mgr Dominique Rey, évêque du diocèse de Fréjus-Toulon, ouvrira officiellement le procès de béatification et de canonisation d’Anne-Gabrielle Caron. L’Église examinera si cette Toulonnaise décédée à l’âge de 8 ans des suites d’un cancer peut être proposée comme figure de sainteté pour notre temps, en particulier pour les enfants malades et leurs familles.

Qu’est-ce qu’un procès de béatification et de canonisation ?

C’est une démarche canonique par laquelle l’Église recueille des témoignages dans le diocèse qui seront ensuite analysés à Rome pour définir s’il y a une certitude morale de la sainteté de l’intéressé(e), appelé(e) serviteur ou servante de Dieu. Ces procédures sont minutieuses et rigoureuses, pour discerner la vérité dans le choix des exemples de sainteté à proposer aux fidèles.
Mgr Dominique Rey a nommé une commission d’Enquête composée de deux prêtres et un séminariste du diocèse : le père Benoît MÉNÉGNÉ, délégué épiscopal, le père Carlos HAMEL, promoteur de justice et Axel REVEILLET, notaire, qui auditionneront dans les prochains mois des témoins de la vie d’Anne-Gabrielle pour recueillir des faits. L’Église du Var enverra les témoignages recueillis à Rome. Ils y seront examinés pour vérifier s’ils illustrent une pratique héroïque des vertus théologales de Foi, d’Espérance et de Charité, des vertus cardinales de force, de prudence, de justice, de tempérance et de l’humilité. L’identité et les dépositions des témoins sont tenues secrètes.

Qui déclare-t-on bienheureux ou saint ?

Un saint ou un bienheureux est un fidèle qui a vécu les vertus chrétiennes de manière héroïque, c’est-à-dire mieux que la moyenne des fidèles, et que l’Église décide de présenter comme modèle, parce qu’elle constate que les fidèles se reconnaissent dans ce modèle.

Quelles sont les différentes étapes d’une procédure de béatification et de canonisation ?

La première étape est l’instruction de l’Enquête menée dans le diocèse de l’intéressé(e), visant à regrouper des témoignages.
Une fois l’Enquête close, l’acteur de la cause nommera un postulateur romain qui demandera que cette dernière soit introduite à Rome. Dans un premier temps, la Congrégation pour les Causes des Saints, vérifiera la conformité de la procédure diocésaine. Puis, le postulateur romain, avec un rapporteur de la Congrégation pour les Causes des Saints, établira la Positio, une étude théologique fondée sur tous les documents recueillis : témoignages, principaux aspects de la vie, vertus et écrits de l’intéressée(e). La Congrégation pour les Causes des Saints examinera alors si la Positio fait ressortir la certitude morale de la sainteté de l’intéressé(e). Si l’examen est favorable, les cardinaux proposeront la cause au pape.
Si le pape retient la cause, il donne à l’intéressé(e) le statut de vénérable. L’Église le proclame bienheureux si un miracle, instruit dans le dossier ou ayant eu lieu après son instruction, est reconnu. Si un deuxième miracle survient après la béatification de l’intéressé(e), il peut alors être déclaré saint par le pape.
L’instruction de l’Enquête concernant la sainteté d’Anne-Gabrielle commence donc officiellement samedi 12 septembre à Toulon. L’acteur de la cause est la paroisse Saint-François de Paule, représentée par son curé (l’abbé Fabrice Loiseau), et le postulateur se nomme Pascal Barthélemy.

Pourquoi organiser une cérémonie publique à Toulon pour l’ouverture du procès ?

Ce procès de béatification et de sanctification est une phase importante et inédite pour notre diocèse qui engage l’examen de la sainteté d’un de ses membres. Suite à la réception du décret nihil obstat, par lequel Rome indique ne connaître aucun obstacle s’opposant à l’ouverture de la cause, et à l’avis favorable de la Conférence des Évêques de France, l’Église du Var, en la personne de son évêque, Mgr Rey, décide d’examiner si la servante de Dieu, Anne-Gabrielle Caron, peut être désignée comme modèle de sainteté. Les fidèles sont invités à participer à ce moment solennel qui fait partie de la vie de notre diocèse.

 

écrit par Lætitia d’Hérouville

 


Plus d’informations sur la vie d’Anne-Gabrielle et la procédure en cours sur le site anne-gabrielle.com.

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 27 octobre 2021 à 14h30

Nous vous attendons avec joie tous les mercredis, hors vacances scolaires, de 14h30 à 17h salle Jean Bart pour ce  moment de partage et de jeux, à partir du 15 septembre. Un atelier peinture aura lieu les 2ème et 4ème mercredis de chaque mois. Pour plus d’informations, contactez Aude de Reffye au 06.65.03.96.18  

Paroisse de La Garde Le 27 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 27 octobre 2021 à 18h00

Autres organisateurs Le 27 octobre 2021 à 18h00

Événements à venir

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 27 octobre 2021 à 14h30

Nous vous attendons avec joie tous les mercredis, hors vacances scolaires, de 14h30 à 17h salle Jean Bart pour ce  moment de partage et de jeux, à partir du 15 septembre. Un atelier peinture aura lieu les 2ème et 4ème mercredis de chaque mois. Pour plus d’informations, contactez Aude de Reffye au 06.65.03.96.18  

Paroisse de La Garde Le 27 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 27 octobre 2021 à 18h00