Skip to content

Mot du Père Benoît – 2048

Quand on aime, on ne compte plus !

2048

Le saviez-vous : 2048 n’est pas l’année de la fin du monde, mais le titre d’un jeu sur les smartphones qui a fait fureur cet été. Dans les trains, les télécabines, les métros, les salles d’attente… j’ai vu un nombre incroyable de jeunes y jouer.

Il s’agit simplement d’ajouter des chiffres multipliés par 2, à partir de 2, les uns aux autres pour arriver le plus vite possible à 2048 : 2, 4, 8, 16, 32… sur un écran de téléphone.

Passe-temps gratuit et addictif. Les jeunes ont craqué. Quand on aime, on ne compte plus !

Comptes

L’adoration c’est pareil. Quand on aime, on ne compte plus. Le temps ne compte plus, les heures ne comptent plus, les soucis ne comptent plus, tout ce qu’on a à faire ne compte plus.

Savez-vous combien d’heures il y a dans une semaine ? C’est simple, 24 x 7, cela fait 168 si je ne me trompe pas.

Est-il possible que chacun de nous donne 1 heure, une seule heure, par semaine pour adorer le Saint-Sacrement ?

Si nous adorions jour et nuit comme au Sacré-Coeur de Montmartre, ou même certaines paroisses varoises, il suffirait que 168 x 2 paroissiens s’inscrivent pour un créneau afin d’y arriver. 168 x 2 = 336 personnes, sur une paroisse de 1000 fidèles, cela fait 1/3.

Impossible ? Evidemment non.

Il suffit d’être convaincu et motivé, d’en comprendre le sens et la portée. Nous n’avons pas encore sur la paroisse l’adoration jour et nuit (un jour nous y arriverons, j’en suis persuadé), mais couvrons déjà les 70 heures d’adoration mises en place il y a 10 ans cette année (Avent 2004 avec le père Audrain).

Au fait, pourquoi s’inscrire ? Pour être sûr que quelqu’un sera là, pour être sûr de prier personnellement une heure par semaine (au moins j’ai cette heure-là, réservée à la prière), pour faire une immense chaîne de prière pour la ville et le monde, progresser spirituellement de semaine en semaine, et participer au salut par la Croix.

Service

Sur la Croix, Jésus sauve l’univers.

Le mystère de la Croix est rendu présent dans l’Eucharistie célébrée et exposée.

Quand je regarde l’hostie consacrée, je regarde Jésus en Croix, s’offrant pour le monde : “Ceci est mon Corps livré pour vous” – et je m’offre avec Lui.

Comment résister à cet appel ? Pourtant beaucoup d’entre nous n’ont pas encore souhaité s’inscrire à ce service. L’obstacle principal, la principale difficulté, vient du besoin d’autonomie. Bien-sûr, nous avons des agendas surchargés, des rythmes de vies chaotiques et incertains. Mais il y a aussi en nous le désir de “ne pas se lier” : “Si je m’engage à adorer le Saint-Sacrement tous les jeudis de 17h à 18h à Sainte-Douceline, je vais être lié à cet horaire et je vais devoir m’organiser pour être à l’heure…”

Pourtant, il n’y a pas d’autre solution : si nous voulons faire une chaîne de prière sur la paroisse, sur la ville, nous relayer les uns les autres devant Jésus-Hostie, il est absolument nécessaire de s’inscrire en nombre pour ce service – car c’en est un.

Et si nous sommes assez nombreux, nous pourrons ajouter un jour d’adoration ou une nuit pour célébrer le 10ème anniversaire de l’introduction de l’adoration (semi)permanente à Hyères.

Merci à ceux qui font vivre cette adoration, merci à ceux qui s’inscrivent, merci à ceux qui s’engagent. Merci de Grand Coeur. Vous ne le regretterez pas.

Quand on aime, on ne compte pas, et du coup on reçoit au centuple.

Adorer pour devenir ce que nous sommes

par le P. Philippe Blanc, diocèse de Monaco

« Nos communautés chrétiennes doivent devenir d’authentiques écoles de prière, où la rencontre avec le Christ ne s’exprime pas seulement en demande d’aide, mais aussi en action de grâce, louange, adoration, contemplation, écoute, affection ardente, jusqu’à une vraie folie du coeur » (Jean Paul II, Au début du nouveau millénaire).

Aujourd’hui, nous ressentons tous un désir personnel d’enracinement renouvelé en Jésus Christ à travers la prière qui est relation d’amour avec Celui qui, par amour, a tout donné jusqu’à sa propre vie.

Au coeur de cette démarche, la prière d’adoration semble répondre à une soif particulière comme si notre temps bousculé et bouleversé éprouvait le besoin vital de moments de halte, de silence, de gratuités.

Prendre le temps pour regarder Dieu et se laisser regarder par Lui.

L’adoration eucharistique nous conduit ainsi à ouvrir nos yeux et notre coeur sur une Présence réelle, celle du Christ vivant. Il est là et se donne à nous, nous sommes là et nous allons à Lui.

[…] En réponse au foisonnement des propositions spirituelles, sainte Marguerite-Marie nous invite à retrouver la source et à nous mettre simplement devant le Christ, « mon plus grand contentement est devant le Saint-Sacrement où mon coeur est comme dans son centre ». Avec elle, nous découvrons que la spiritualité du Coeur de Jésus répond à la quête moderne de l’homme. En la vivant et en retrouvant les chemins de l’adoration, nous sommes concrètement engagés dans l’oeuvre de la nouvelle évangélisation. A nous d’être des pionniers sur ce chemin !

Arrêtons-nous un instant sur cette attitude fondamentale de l’homme qu’est l’adoration, attitude qui engage tout l’homme dans sa relation avec Dieu.

ADORER POUR DEVENIR CE QUE NOUS SOMMES – 5 RAISONS :
– L’adoration guérit nos consciences
– L’adoration fait de nous des êtres transfigurés
– L’adoration nous libère
– L’adoration nous rend plus “humains”
– L’adoration nous fait rejoindre la tendresse de Dieu

Grand “repas de famille” le samedi 20 septembre à N-D de Consolation

La paroisse vous convie à un grand “repas de famille” le samedi 20 septembre – après la messe de rentrée à Notre Dame de Consolation où nous aurons la joie de fêter les 25 ans de sacerdoce de père Jan.

Ce repas sera un repas partagé. Chacun pourra déposer un plat salé et un plat sucré sur les buffets installés sur le parvis.

JOUEZ LE PARTAGE ! Le PARTAGE est tellement BON ! VENEZ TOUS !

Apéritif Offert. Pompe à Bière

Des stands – avant la messe et pendant l’apéritif – vous permettront de (re)découvrir les diverses activités de la paroisse.

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous