Skip to content

Mgr Parolin : un nom connu dans l’entourage des papes !

Le nouveau secrétaire d’Etat de la Curie romaine, Mgr Pietro Parolin, porte le nom d’une famille proche de saint Pie X, celle de son beau-frère.

A Riese – Pio X, terre d’origine de notre saint patron le pape Giuseppe Sarto Pie X, à une cinquantaine de mètres de sa maison natale, l’auberge des Deux Epées (albergo alle Due Spade) étend toujours fièrement son enseigne aux deux épées métalliques au-dessus du trottoir, sur la route d’Asolo.

Une cinquantaine de mètres, c’était donc, en cette seconde moitié du 19ième siècle, la distance qui séparait Jean-Baptiste Parolin, propriétaire de l’auberge, et Thérésa Sarto, soeur du futur Pie X. Ils se marièrent devant Dieu et devant les hommes, et continuèrent à tenir l’auberge. Lorsque Pie X, encore évêque ou cardinal venait à Riese, la salle de l’auberge servait un peu d’annexe à sa maison natale, où il pouvait recevoir nombre de ceux d’alentours qui venaient lui rendre visite.

Parmi les enfants de Jean-Baptiste et Thérésa Parolin, une fille, Ermenegilda (diminutif Gilda), jumelle avec Ermenegildo, ne se maria pas et accompagna son oncle à Rome lorsqu’il fut élu pape. Elle s’installa avec les trois soeurs célibataires de Pie X, Rosa, Maria et Anna, dans un petit appartement romain, place Rusticucci, qu’elles ne quittèrent plus désormais, et voyaient le Saint Père deux fois par semaine, généralement pour déjeuner avec lui au Vatican.

Un autre enfant Parolin, prénommé Jean-Baptiste comme son père, embrassa la carrière sacerdotale. Il est souvent considéré comme le “neveu chéri” de Pie X avec qui il échangea une très volumineuse correspondance. D’abord vicaire à Castelfranco-Veneto pendant une dizaine d’année, il fut ensuite curé à Possagno. Il aurait bien aimé “avancer” un peu plus rapidement vers une fonction de chanoine, ou une prélature vaticane; lorsqu’il osa avec crainte et hésitation essayer de demander à son oncle, alors cardinal, une éventuelle intervention en ce sens auprès de son évêque, il s’attira une réponse sans équivoque du Patriarche de Venise : “Non, mon petit, je ne dirai rien. Voilà bien des années que, attelé à la charrue, je la tire de toute mes forces : fais de même, tire de ton côté. Si tu le mérites, un jour, n’aies pas peur, Dieu saura bien te trouver”[[Cité par L. Daelli, Pie X, notes biographiques, traduction du chanoine Boissonot, Tours 1906.

]]
.

Pas plus pour son neveu que pour les autres membres de sa famille, y compris pour ses soeurs qui se dévouèrent si longtemps à être les “bonnes du curé” dans les presbytères ou demeures épiscopales de leur frère, jamais Pie X ne fit la moindre intervention, ne demanda ou n’accorda la moindre faveur; il leur appliquait le principe qu’il prenait déjà pour lui-même, “Dieu y pourvoira s’il le souhaite”.

Le nom de famille Parolin est un nom très répandu en Italie dans toute la région vénète (les terminaisons en “in” sans voyelle finale sont assez typiques de la Vénétie). Il n’est pas possible ici, en l’absence d’information supplémentaire, d’indiquer s’il y a une parenté proche ou lointaine entre le nouveau secrétaire d’Etat du pape François (il prendra ses fonctions le 15 octobre 2013) et la famille de Pie X.

Monseigneur Pietro Parolin est né en 1955 dans le village de Schiavon, département de Vicenza, à une vingtaine de kilomètres à l’Ouest de Riese – Pio X.

Ordonné prêtre en 1980, après des études à l’université pontificale grégorienne, il fut vicaire en paroisse pendant deux ans puis commença sa carrière au sein de la diplomatie vaticane qu’il ne quitta plus jusqu’à aujourd’hui. Il est actuellement nonce au Vénézuela, pays difficile où les rappports entre le président Hugo Chavez et l’Eglise locale ne sont pas toujours paisibles.

Les commentateurs annoncent, de la part du pape François, d’importantes réformes de la Curie romaine. Elles ne pourront être conduites et réalisées pleinement qu’avec une totale convergence de vues et d’actions entre le Pape et son secrétaire d’Etat qui est, en quelques sortes, son premier ministre.

Les deux réformes majeures de la Curie précédemment effectuées l’ont été par Paul VI (Constitution Regimini ecclesiae universae du 15 août 1967) et par … saint Pie X (constitution apostolique Sapienti consilio du 29 juin 1908) !


Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous