Le Rosaire : arme contre le démon et voie de sainteté

Le mois d’octobre est le mois du Rosaire, cette prière mariale récitée à partir d’un chapelet. L’occasion pour nous de redécouvrir cette belle dévotion à la Vierge qui nous conduit à son Fils et de faire nôtre cette oraison.

Le 7 octobre, nous fêtons Notre Dame du Rosaire. Aussi, tout au long du mois d’octobre, nous sommes appelés à nous mettre à l’école de la Vierge qui nous amène jusqu’à Jésus. Durant ce mois, l’Église honore plus particulièrement Marie comme celle qui nous obtient les victoires dans les situations les plus difficiles.

Le Rosaire est l’arme des combats de Dieu, une arme toute pacifique, reçue par saint Dominique des mains de Notre Dame. Par le Rosaire, nous pouvons tout obtenir.


Qu’est-ce que le Rosaire ?

Le Rosaire est une oraison traditionnelle catholique pour honorer la Vierge. Cette prière nous est conseillée par le Magistère de l’Église catholique, car elle transmet la profondeur de tout le message évangélique et a une importante dimension christologique. « Dans sa simplicité et sa profondeur, elle est une méditation d’une grande signification, destinée à porter des fruits de sainteté » (Rosarium Virginis Mariae, saint Jean-Paul II).

Initialement, le Rosaire était constitué de quinze « mystères » évoquant les instants joyeux, douloureux et glorieux de la vie de Jésus. En 2002 saint Jean-Paul II y a ajouté les mystères lumineux pour permettre de méditer sur la vie publique du Seigneur.

Un Rosaire est un ensemble de quatre chapelets, chacun nous faisant méditer sur un mystère.

 

Comment faire un chapelet ?

Un chapelet est composé de cinq dizaines, soit cinq séries de dix grains séparés par une perle, et d’une extrémité composée de cinq grains et d’une croix. Chaque grain correspond à une prière à réciter, en partant de la croix et en faisant le tour du chapelet.

  • chapelet 02Sur la croix : un signe de croix suivi d’un « Je crois en Dieu ».
  • Sur les cinq grains de l’extrémité : un « Notre Père », trois « Je vous salue Marie » et un « Gloire Père ».
  • Sur chaque dizaine : un « Notre Père », dix « Je vous salue Marie » et un « Gloireau Père ».

Après le « Gloire au Père », pour conclure chaque dizaine, nous pouvons réciter la prière de Fatima : « Ô, mon bon Jésus, pardonnez-nous tous nos péchés, préservez-nous du feu de l’Enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre sainte miséricorde. Amen ».

Les mystères 

Les mystères du Rosaire sont des étapes de la vie du Christ que nous sommes invités à regarder avec les yeux de Marie et à méditer avec son cœur.

  • 5 mystères joyeux : l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation de Jésus au Temple, le Recouvrement de Jésus au Temple,
  • 5 mystères lumineux : Le Baptême de Jésus, les Noces de Cana, l’annonce du Royaume de Dieu, la Transfiguration, l’institution de l’Eucharistie,
  • 5 mystères douloureux : l’Agonie du Christ, la Flagellation, le Couronnement d’épines, le Portement de Croix, la Crucifixion,
  • 5 mystères glorieux : la Résurrection, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption de la Vierge, le Couronnement de Marie.

 

Nous pouvons méditer ces mystères en fonction du jour de la semaine :

  • Lundi et samedi : mystères joyeux,
  • Mardi et vendredi : mystères douloureux,
  • Mercredi et dimanche : mystères glorieux,
  • Jeudi : mystères lumineux.

 

Pourquoi prier le Rosaire ?

À plusieurs reprises, saint Jean-Paul II a redit la richesse de cette prière. Dans son homélie du 29 octobre 1978 il déclarait : « Je voudrais attirer votre attention sur le Rosaire. […] Le Rosaire est ma prière préférée. C’est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur. Dans cette prière, nous répétons de multiples fois les paroles de l’Archange et d’Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l’Église s’associe à ces paroles. Sur l’arrière-fond des Ave Maria défilent les principaux épisodes de la vie de Jésus Christ. Réunis en Mystères joyeux, douloureux et glorieux, ils nous mettent en communion vivante avec Jésus à travers le Cœur de sa Mère, pourrions-nous dire. En même temps, nous pouvons rassembler dans ces dizaines du Rosaire tous les événements de notre vie individuelle ou familiale, de la vie de notre pays, de l’Église, de l’humanité : c’est-à-dire nos événements personnels ou ceux de notre prochain, et en particulier de ceux qui nous sont les plus proches, qui nous tiennent le plus à cœur. »

La Vierge Marie, lors de ses apparitions, a encouragé le monde à dire cette prière. « Dites le Rosaire tous les jours pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre » demanda-t-elle le 13 mai 1917 lors de sa première apparition à Fatima, où Elle se présenta comme « la Dame du Rosaire ». Ainsi, en 1947, alors que la France était au bord de la guerre civile, l’inexplicable est arrivé. En quelques jours, au moment-même des apparitions à l’Ile Bouchard qui a demandé à quatre enfants de prier le chapelet pour la France, la situation politique a été totalement rétablie, toute menace a été écartée et la paix est revenue.

D’innombrables saints et papes ont recommandé la récitation fidèle du Rosaire, comme un moyen sûr pour transformer notre âme à la ressemblance du Christ. Cette prière est si puissante qu’elle a changé le cours de l’Histoire à maintes reprises et qu’elle peut aussi changer le cours de notre vie.

Dans cette prière est pratiqué un véritable exercice d’endurance et de persévérance qui nous rend forts, contre notre ennemi qui est le diable. Cette oraison nous fortifie dans le combat spirituel quotidien, dans lequel le Malin prend plaisir à nous faire tomber. Ainsi, lorsque nous sentons la colère ou la tristesse monter, nous pouvons prendre notre chapelet, accompagner Jésus dans sa Passion, tenir la main de la Vierge au pied de la Croix, et faire nôtre les paroles du Christ crucifié : « Non pas ma volonté, mais la tienne ».

Alors, en ce mois d’octobre, prenons la main de Notre Dame et méditons la vie de son Fils avec son regard maternel.

 

À nos chapelets !

 

Liloye. Navarre
Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse de Flayosc Le 30 novembre 2022 à 09h30

Le premier vendredi de chaque mois : Adoration du Très Saint Sacrement à 17 h 00 suivie de la messe à 18 h 00.  

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac Le 30 novembre 2022 à 10h00

Le temps de l’Avent nous appelle à l’intériorité… préparons-nous à la venue du sauveur ! Dans cette retraite frère Marie Vianney nous propose de nous mettre à l’école des meilleurs maîtres du silence, de la prière, de la vie intérieure, ceux qui on fait à Jésus la meilleure place dans leur cœur et dans leur […]

Paroisses du Val et de Vins-sur-Caramy Le 30 novembre 2022 à 11h00

Le MERCREDI de 11h à 12h, Prière et Exposition du Saint Sacrement,      Téléchargez la Feuille Novembre 22 Horaires des messes également disponibles sur Recherche d’horaire : community:ft/83/le-val MessesInfo  

Paroisses du Val et de Vins-sur-Caramy Le 30 novembre 2022 à 11h00

Le catéchisme à Vins (hors vacances scolaires) Mercredi à 11h   Téléchargez la Feuille Novembre 22 Horaires des messes également disponibles sur Recherche d’horaire : community:ft/83/le-val MessesInfo  

Événements à venir

Paroisse de Flayosc Le 30 novembre 2022 à 09h30

Le premier vendredi de chaque mois : Adoration du Très Saint Sacrement à 17 h 00 suivie de la messe à 18 h 00.  

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de Cotignac Le 30 novembre 2022 à 10h00

Le temps de l’Avent nous appelle à l’intériorité… préparons-nous à la venue du sauveur ! Dans cette retraite frère Marie Vianney nous propose de nous mettre à l’école des meilleurs maîtres du silence, de la prière, de la vie intérieure, ceux qui on fait à Jésus la meilleure place dans leur cœur et dans leur […]

Paroisses du Val et de Vins-sur-Caramy Le 30 novembre 2022 à 11h00

Le MERCREDI de 11h à 12h, Prière et Exposition du Saint Sacrement,      Téléchargez la Feuille Novembre 22 Horaires des messes également disponibles sur Recherche d’horaire : community:ft/83/le-val MessesInfo