Skip to content

Le bienheureux Peter To Rot, laïc et homme marié

Originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le bienheureux Peter To Rot est un laïc et un homme marié du 20ème siècle. Il fait partie des dix saints et bienheureux patrons des JMJ.


Originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Peter To Rot est un laïc et un homme marié. Catéchiste brillant et intuitif, ce père de trois enfants est martyrisé pour sa foi dans un camp de concentration japonais à la fin de la deuxième Guerre Mondiale, à l’âge de 33 ans seulement. La volonté de ce jeune homme de témoigner, y compris jusqu’au martyre, est un signe de la disposition des peuples indigènes d’Océanie à vivre dans l’Esprit Saint.

Il est le premier natif de Papouasie-Nouvelle-Guinée à être béatifié.

Ses parents, ses origines

Le Bienheureux Peter To Rot est né en 1912 à Rakunai en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est le fils d’un chef de tribu mélanésien nommé Angelo To Puia et de son épouse Maria la Tumul, couple de la première génération de chrétiens de la région.

Remontons dans l’histoire… Le 29 Septembre 1882, le premier groupe de missionnaires du Sacré-Coeur de Jésus arrive à Matupit, (à l’époque New Britain), 10 ans après la mission de l’église méthodiste (Malaguna Mission). A la surprise de tous, Angelo To Puia, le grand chef du village de Rakunai sur les montagnes près de Rabaul, dit aux missionnaires du Sacré-Coeur que la majorité des villageois désirent devenir catholiques.

Il est alors baptisé aux côtés d’autres puissants chef de tribus voisines. Chef durant 40 ans, il aide ses villageois à grandir dans la foi.

Son enfance

Dès son enfance, Peter se montre d’une nature très spirituelle, en plus d’être un élève
brillant. C’est pour cette raison que le prêtre de la paroisse, le père Emilio Jakobi, pense d’abord que Peter est peut-être appelé à être prêtre. Dieu a cependant d’autres projets pour le jeune homme. Il veut que ce dernier soit très proche de Lui, mais d’une manière différente.

Sa formation, ses centres d’intérêts et son mariage

A la demande de son père, Peter se forme comme catéchiste à l’âge de 18 ans afin de pouvoir aider les missionnaires dans leur travail. Il ne tarde pas à prendre des responsabilités dans le groupe.

Sa vocation lui permet d’amener son peuple à Dieu. Il met en place des leçons de catéchisme à Rakunai de même que des classes d’enseignement doctrinal et des temps de prière.

Il lit constamment la Bible qu’il emmène partout avec lui (fait rare pour un catholique a l’époque!) pour s’y référer et s’en nourrir.

Il aime avant tout faire la connaissance des gens et connaître leur vie quotidienne et les difficultés qu’ils rencontrent. A 24 ans, Peter épouse Paula la Varpit et de leur mariage naîtront trois filles.

L’occupation japonaise

En 1942, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est occupée par les Japonais. Les missionnaires et le personnel des missions sont emprisonnés dans des camps de concentration mais, comme Peter n’est pas au sens propre un missionnaire, il peut rester à Rakunai. Il se met à travailler encore plus dur pour l’Eglise, organisant des temps de prière, d’enseignement et de catéchisme, administrant le baptême et surtout conservant l’Eucharistie et la distribuant aux malades et aux mourants.

Tandis qu’au début de l’occupation, les Japonais ne bannissent pas complètement les pratiques catholiques, ils décident quelques temps plus tard d’interdire absolument tout type de rassemblement religieux et de cultes. Pour s’assurer le soutien des chefs locaux, ils réintroduisent la pratique de la polygamie.

Peter élève la voix pour défendre le caractère sacré du mariage et son importance dans le plan de Dieu. Il ne se contente pas de s’opposer aux Japonais mais aussi il se prononce publiquement contre son propre frère Joseph qui s’était déclaré en faveur de la réintroduction de la polygamie.

Son martyr en 1945

Peter est arrêté à cause de ses opinions. Beaucoup de membres de la communauté tentent de le faire sortir de prison mais, en 1945, il est exécuté par injection létale comme martyr de notre foi.

Peter est béatifié par le pape Jean-Paul II le 17 janvier 1995 au cours d’une cérémonie dont le moment fort a sans doute été le chant interprété en anglais créole par son peuple pour lui rendre hommage, chant le qualifiant de “Yu strong na yu tru” ou “fort et intègre“.

Qui est-il pour nous maintenant ?

Pour les pèlerins des JMJ de Sydney, le Bienheureux Peter To Rot est un grand témoin du fruit spirituel de la générosité dans la diffusion de l’évangile par l’enseignement et la prière. Par les dons de l’Esprit Saint que sont l’intelligence et la crainte de Dieu, la vie et la mort de Bienheureux Peter To Rot, t’invitent à honorer la sainteté de l’union sacramentelle entre un homme et une femme.

Bienheureux Peter To Rot, témoin de la famille et de la foi, prie pour nous !

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous