L’Avent, qu’est-ce que c’est ?

couronne avent
Quatre bougies sur la couronne : quatre semaines pour se préparer à Noël. Dimanche prochain, nous entrerons dans l’Avent. Comme chaque année, cette période s’ouvre le 4° dimanche précédant Noël et marque le début de l’année liturgique dans l’Église catholique.

L’Avent commence le quatrième dimanche avant le 25 décembre (entre le 27 novembre et le 3 décembre selon les années). Ce mot vient de « Adventus », qui signifie « Celui qui vient » en latin. Pendant cette période, nous nous préparons donc à célébrer la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans, mais aussi sa venue dans le cœur des hommes de tous les temps, et son avènement dans la gloire à la fin des temps : « Il est venu, Il vient, Il reviendra ! ». Ainsi, avec le peuple juif nous pouvons revivre l’attente de la venue du Messie, mais aussi nous mettre dans la hâte de l’avènement eschatologique du Christ.

Comme le Carême, l’Avent est une période préparatoire à une grande fête, mais malgré leur ressemblance, ces deux temps sont assez différents. La préparation de Noël ne se fait pas de la même manière que celle du mystère pascal par le Carême, qui est un temps de préparation baptismale et de repentir marqué par le jeûne. L’Avent, quant à lui, est un temps d’espérance et une invitation au réveil et à la conversion spirituels.

Vivre l’attente en pratique

Cette préparation des cœurs peut passer par des choses pratiques telles l’installation de la crèche, du sapin, d’une couronne sur la porte d’entrée, etc., mais elle est avant tout intérieure et intime. L’essentiel se passe dans le secret des cœurs. Ainsi, nous pouvons essayer de le purifier en recevant d’un prêtre le sacrement de réconciliation et le pardon de Dieu pour nos péchés, en nous passant de choses secondaires (télévision, Internet, soirées trop superficielles…) pour mieux nous fixer sur l’Essentiel ; cet Essentiel qui est d’attendre la venue du Sauveur. Ce temps de l’Avent est aussi une occasion pour nous de prier, lire, contempler la nature, prendre soin des autres…

Aimer comme Il aime, c’est ce qui conduit à la vie éternelle. Pourquoi donc ne pas donner un coup de main à la voisine âgée qui aurait besoin d’aide pour faire ses courses, parler 5 minutes avec le SDF à qui on ne dit jamais bonjour, retrouver une personne perdue de vue, se réconcilier, pardonner… ?

Attendre l’Enfant Jésus avec les saints

Saint Jean-Baptiste est le prophète de l’attente par excellence, puisque c’est lui qui appelle sans cesse le peuple à se convertir pour accueillir le Messie de Dieu. Il prépare les chemins du Seigneur, il montre l’Agneau de Dieu, le Christ, qui s’approche de nous. Avec lui, nous pouvons marcher dans les pas de Celui qui vient.

La Vierge Marie tient également une place toute particulière dans l’attente, Elle qui a su garder en son sein le Christ et L’accueillir au cœur de sa vie. Qui d’autre mieux que Marie, dans l’attente de la naissance de son Fils, peut montrer à l’Église, et donc à nous-mêmes, comment disposer nos cœurs à Le recevoir ? Avec Elle, nous pouvons entrer dans la confiance.

Puisque nos cœurs sont dans l’attente et appelés à se convertir pour mieux accueillir le Christ, quelques « signes » liturgiques nous aident à cela. Le Gloria, chant des anges la nuit de Noël, n’est plus chanté à la messe du dimanche. Ainsi, il est « réservé » pour cette fête, comme pour mieux le retrouver. Les prêtres revêtent également des habits liturgiques violets, qui est la couleur de la « pénitence » dans l’Église, signe et outil de conversion. Cette dernière est toujours tournée vers une joie plus grande qu’est l’accueil de Dieu dans notre humanité. Or, c’est bien ce que nous célébrerons à Noël et c’est pour cela que nous disposons nos cœurs à préférer Jésus à toute chose.

A chacun de trouver comment être prêt le jour J pour accueillir l’invité par excellence : Dieu fait homme qui s’invite dans nos vies. Nous pouvons demander l’aide des saints, de la Vierge et de saint Joseph, qui ont préféré Dieu à toute autre chose, pour nous préparer à recevoir l’Enfant Jésus en entrant dans l’abandon et la confiance.

 « Veillez pour être prêts ». Belle attente du Seigneur !

 

écrit par Liloye Navarre

Publié le 25.11.2022.

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter diocésaine gratuite pour recevoir les actualités directement dans votre messagerie. Restez connectés avec votre diocèse dès maintenant !

Prochainement

Abbaye du ThoronetLe21 Avr 2024 à 10h30

La messe du dimanche à l’Abbaye du Thoronet a lieu toutes les semaines à 10h30. Toutes les bonnes volontés sont bienvenues : servants d’autel, musiciens, choristes, lecteurs, autres personnes volontaires, pour constituer un groupe d’accueil. Pour cela, merci de bien vouloir contacter le Père Cante (coordonnées en colonne de droite). Des groupes musicaux, des ensembles, […]

Paroisse Saint-Antoine de Padoue à ToulonLe21 Avr 2024 à 10h30

Célébrations du mois d’avril : Messes dominicales des semaines du Temps Pascal  La paroisse Saint-Antoine de Padoue vous invite à se joindre à elle, tous les dimanches du Temps Pascal du mois d’avril pour la messe dominicale.  Chaque Dimanche, la messe est célébrée à 10h30. Pendant toute la période du temps pascal, l’Aspersion avec de […]

Pastorale des JeunesLe21 Avr 2024 à 18h30

Une messe des étudiants et des jeunes pros est célébrée chaque dimanche à 18h30 à l’église Saint-Vincent-de-Paul.     Que vous soyez étudiant ou jeune pro, RDV chaque dimanche à l’église Saint-Vincent-de-Paul (derrière la gare de Toulon) pour une messe spécialement animée pour vous. Venez nombreux ! La messe est suivie d’un apéritif. Un temps […]

Agenda des évêquesLe22 Avr 2024 à 00h00

Pèlerinage avec les jeunes prêtres de moins de 10 ans de sacerdoce à Lyon

CatéchèseLe22 Avr 2024 à 09h00

3 Jours pour Jésus Une retraite est proposée à tous les enfants du diocèse, du CE1 au CM2. Cette retraite, ayant lieu au sanctuaire Notre-Dame de Grâces, à Cotignac, a pour but d’éveiller ou de faire grandir la relation personnelle de l’enfant avec le Christ : temps de prière, louange, adoration, messes, catéchèses par tranche […]