Skip to content

L’espace Saint Cyprien : un café atypique ouvre à côté de la cathédrale

En plein cœur de Toulon, à deux pas du marché provençal et du port, jouxtant la Cathédrale Notre-Dame-de-la-Seds, sa maison mère, l’espace Saint Cyprien invite les passants à faire une halte hors du temps et de l’agitation dans un cadre mêlant histoire de l’Eglise et histoire locale.

Ce café « nouvelle génération » propose tout au long de la journée une carte de produits locaux, ainsi qu’un coin bibliothèque et jeux de société. Prochainement, il ouvrira le soir pour accueillir des conférences et des expositions.

Une ouverture missionnaire sur la ville

Située dans la vieille-ville, la cathédrale est le monument le plus visité de Toulon. De nombreuses personnes y défilent en un flux continu, mais peu d’entre elles prennent le temps de s’y arrêter. Fort de ce constat, son dynamique curé, le Père Alexis Wiehe, a très tôt l’intuition d’ouvrir davantage les portes de son église en proposant un endroit convivial pour y accueillir les visiteurs, tisser des liens et annoncer le Christ. Cette nouvelle forme d’église « en sortie » est directement inspirée par les mots du Pape François dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium quand il demande de : “sortir de son propre confort et d’avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Evangile”.

Un projet paroissial au long cours

Le Père Alexis Wiehe et une poignée de bénévoles portent ce projet depuis 2016, progressivement rejoints par une équipe de professionnels. « Le temps de Dieu n’étant pas celui des hommes, il nous a été offert d’affiner le projet et de découvrir, en cours de route, des arches en pierres datant du XVIIe siècle qui étaient jusque là cachées par l’enduit ». Car la cathédrale a été remaniée au gré des siècles. Une porte du Moyen-Âge, appartenant à l’édifice de 1096, a aussi été retrouvée et orne désormais l’espace Saint Cyprien.

Un lieu historique au cœur du centre-ville

Grâce à la participation de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), des fouilles ont été menées dans la cour et ont permis de découvrir les vestiges d’un ancien baptistère datant très probablement du Ve siècle. Ces restes de la cathédrale primitive de l’époque de l’évêque Saint Cyprien font entrer le lieu dans l’histoire toulonnaise. Faute de moyens financiers, ils ont malheureusement été recouverts en attendant d’autres investigations plus poussées. L’idée de mettre un sol transparent dans la cour pour les rendre visibles au public germe progressivement. « Les pierres ont des choses à nous dire », assure le Père Alexis Wiehe.

Un ancrage fort dans un quartier en plein renouveau

Dans la continuité de la rue des Arts et de ses différents aménagements, ce nouvel espace participe à la renaissance du centre-ville et à sa dynamique, entre histoire et modernité. Il fait également marcher l’économie locale en servant les produits frais des commerçants voisins. L’espace Saint Cyprien veille surtout à rassembler toutes les générations et à favoriser le lien entre les personnes. Cette mission d’accueil inconditionnel trouvera un écho avec la future « Maison des Familles » qui devrait s’installer juste en face. Tous deux sont appelés à être “des lieux où souffle l’Esprit” pour reprendre les mots de la vénérable Madeleine Delbrêl.

 

L’espace Saint Cyprien ouvre ses portes la semaine de 9h à 19h30.

Pourquoi Saint Cyprien ?

Nommé à l’origine “les jardins de la cathédrale”, le projet paroissial est devenu au fil du temps l’espace Saint Cyprien en référence au quatrième évêque du diocèse de Toulon (de 517 à 546) qui mêle subtilement histoire locale et racines chrétiennes de l’Eglise. Véritable personnalité pour son époque, il écrivit notamment la biographie de saint Césaire d’Arles dont il était le secrétaire. Son aura s’étend sur plusieurs siècles, à tel point qu’au Moyen-Âge, il devient le saint patron de la ville de Toulon. Son haut patronage a pris tout son sens à la découverte, dans la cour, des vestiges de son époque.

Catégories     Etiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Suivez-nous

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

Une quête impérée est réalisée dans un esprit de solidarité et d’ouverture. Dans l’année, un certain nombre de quêtes sont affectées à des causes spécifiques (missions, vocations, aumôneries scolaires…). Année 2019 Jeudi 15 août (Assomption) : quête impérée pour les Chantiers diocésains Dimanche 15 septembre (Dimanche de la Croix Glorieuse) : quête impérée pour les […]

Suivez-nous