Des initiatives pour prendre soin de la Création

capture d’écran 2023 10 04 à 09.17.02

Début septembre, la paroisse de Sainte-Maxime a obtenu le parrainage de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO). Le jardin du presbytère devient ainsi un lieu d’accueil et un refuge pour ces animaux. Il s’inscrit dans l’esprit Laudato Si que le pape François essaye d’insuffler dans l’Église et dans le temps pour la Création, temps de prière annuel, qui a lieu du 1er septembre au 4 octobre.

Un refuge LPO est un terrain public (espace vert, parc communal) ou privé (jardin, cour, terrasse, balcon…) sur lequel le propriétaire s’engage à préserver et protéger la nature : la faune et la flore, le sol, l’environnement, etc., en pratiquant des gestes défendant la biodiversité et en respectant les principes de la Charte des Refuges.

Les conditions pour obtenir le parrainage de la LPO ont beau être nombreuses et exigeantes, la paroisse de Sainte-Maxime est parvenue à toutes les réunir pour devenir refuge. Ce travail de longue haleine, c’est le père Stéphane Rède, curé de Sainte-Maxime, qui l’a initié il y a quelques années en engageant sa paroisse dans le processus Église verte. Après avoir lu l’encyclique Laudato Si du pape François en 2015, ce prêtre a pris conscience de l’importance de prendre soin de la nature qui nous est confiée par Dieu. Depuis, « nous veillons à prier régulièrement pour la Création dans la prière universelle, à en parler au catéchisme, à fêter le dimanche de la Création en septembre », témoigne le père Stéphane.

Pour devenir refuge, la paroisse s’est donc engagée à n’avoir aucun pesticide, aucune matière ou engrais chimique : rien qui nuise à la faune et à la flore. Dans une démarche volontariste, des mangeoires et des nichoirs ont également été placés à différents endroits, dans les arbres, sur les conseils de professionnels de la jardinerie. « Nous avons entre autres installé un poulailler qui recycle nos déchets, un composteur, des nichoirs et veillons à ne pas circuler dans certaines parties du domaine pour laisser la faune et la flore se développer », raconte le curé.

Après avoir postulé auprès de la LPO, des correspondants locaux ont analysé les installations, fait des préconisations pour améliorer l’existant (par exemple sur les points d’eau) et ont établi un rapport qu’ils ont soumis à la LPO PACA. Ce dernier ayant été positif, la LPO France a accordé son autorisation pour que la paroisse Sainte-Maxime devienne un refuge en échange d’un engagement à suivre la charte et d’une modeste cotisation. Une vigilance quotidienne est requise pour assurer la protection de ces oiseaux. « Il faut bien sûr ne pas modifier le terrain, ne pas y chasser et ne pas avoir de prédateurs. Il est nécessaire d’être attentif aux mouvements des oiseaux : ne pas leur donner de nourriture nuisible (comme le pain blanc qui gonfle en eux et les étouffe ou comme les choses trop sucrées ou industrielles) et conserver quelques plantes à l’état naturel pour qu’ils y trouvent habitat et subsistance », explique le prêtre.

Le père Stéphane et les paroissiens lancent une balade spirituelle le 7 octobre, pour se ressourcer dans cette jolie nature.  « Il n’y a plus qu’à observer et à contempler ! », s’enthousiasme le curé.

Prier pour la Création

Au même moment se déroule le Temps pour la Création qui a lieu chaque année du 1er septembre, journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, au 4 octobre, fête de Saint-François d’Assise. Initié par le patriarche orthodoxe Dimitri Ier en 1989, puis repris par les autres églises chrétiennes, il a officiellement été reconnu par le pape François pour l’Église catholique en 2015.

« La Journée Mondiale annuelle de Prière pour la Sauvegarde de la Création offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la Création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la Création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons », a écrit le Saint-Père.

Cette année, le thème reprend les paroles du prophète Amos : « Que la justice et la paix se répandent », avec pour symbole un « fleuve puissant » matérialisant un déploiement de justice et de paix.

Que ce temps de prière et toutes les belles initiatives mises en œuvre soient pour nous l’occasion de rendre grâce pour les merveilles que le Seigneur nous donne à contempler et de puiser la force pour les préserver.

Pour découvrir les événements Laudato Si à venir :

écrit par Liloye Navarre

Publié le 04.10.2023.

Recevez la newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter diocésaine gratuite pour recevoir les actualités directement dans votre messagerie. Restez connectés avec votre diocèse dès maintenant !

Prochainement

Paroisse Saint-Antoine de Padoue à ToulonLe13 Juin 2024 à 19h00

Comme chaque année notre Paroisse Saint Antoine de Padoue fête son Saint Patron. C’est l’occasion de rappeller que vous êtes cordialement conviés ce jeudi 13 juin pour fêter notre Saint Patron. « Je voudrais confier notre communauté paroissiale à notre Saint Patron Saint Antoine de Padoue, dont nous célébrons la fête le 13 Juin…. Que le […]

Agenda des évêquesLe14 Juin 2024 à 00h00

CAP (Conseil d’Animation Pastorale) avec les doyens

Sanctuaire Notre-Dame de Grâces de CotignacLe14 Juin 2024 à 12h00

Pèlerinage itinérant qui se fait en couple : marche, prière et topos, le tout dans un esprit fraternel et convivial. Du vendredi midi au dimanche, les couples accompagnés d’un prêtre, marchent, prient, échangent, témoignent, écoutent des topos, partagent les repas et campent. Les arrivées au Sanctuaire saint Joseph puis au Sanctuaire ND de Grâces sont […]

Agenda des évêquesLe14 Juin 2024 à 14h00

Conseil d’Administration de la Fondation de la Castille

Paroisse du Mourillon à ToulonLe14 Juin 2024 à 15h00

Tous les vendredi à 15h00 chapelet de la Miséricorde avec Soeur Agnès