Bioéthique et Covid-19 – Des conférences en ligne d’experts pour relire la crise

Actuellement vicaire à la paroisse cathédrale de Fréjus, le père Maroun Badr est également doctorant en bioéthique à la faculté de Bioéthique de l’Athenaeum Pontificium Regina Apostolorum à Rome. En collaboration avec la Chaire UNESCO en bioéthique et droits de l’homme, il organise samedi 16 janvier une journée de réflexion en ligne via Zoom autour du thème « Bioéthique et Covid-19 – Un an après : défis et enjeux » pour inviter chacun à relire la crise, en s’appuyant sur l’analyse d’experts et de spécialistes internationaux.

 

Quelle définition donneriez-vous de la bioéthique dans une société en constante évolution scientifique, technologique et sociale ? Comment en dresser les contours ?

Il est difficile de donner “une” définition de la bioéthique vu les différents courants, modèles et pensées qui existent dans le monde. Toutefois, et à mon avis, l’une des meilleures définitions reste celle de Warren T. Reich donnée dans l’Encyclopedia of Bioethics de 1995 : la bioéthique est « l’étude systématique des dimensions morales – y incluant la vision morale, les décisions, le comportement, les lignes directrices, etc. – des sciences de la vie et des soins de santé, avec l’utilisation d’une variété de méthodologies éthiques dans une formulation interdisciplinaire. » Mais la bioéthique s’étend aussi « jusqu’à y inclure les problèmes sociaux, environnementaux et globaux de la santé et des sciences de la vie », ajoute Mgr Elio Sgreccia. Pour simplifier, la bioéthique s’intéresse à toutes les questions qui touchent à la vie humaine en tant que valeur fondamentale. Nous, catholiques, adoptons le modèle “personnaliste” du cardinal Elio Sgreccia qui place la personne humaine au centre. C’est à partir de cette vision personnaliste que cette journée de réflexion est organisée.

 

Pourquoi relire la crise du Covid-19 à travers le prisme de la bioéthique ?

Cette crise a touché la personne humaine dans sa globalité : la vie a été mise en péril et des questions éthiques se sont posées. Elle a eu un impact à la fois médical, psychologique, sociologique, politique… et la bioéthique permet une étude interdisciplinaire. Aujourd’hui, par exemple, la délicate question de la vaccination surgit pour beaucoup, car elle représente à la fois un immense espoir et une source d’inquiétude. Elle sera évoquée du point de vue scientifique par un médecin de l’hôpital européen Georges Pompidou à Paris qui a notamment travaillé sur la prise en charge des effets secondaires cardiovasculaires provoqués par de nouveaux médicaments utilisés pour traiter différents types de cancer. Cette même question du vaccin sera également analysée selon son aspect éthique par le directeur de la Chaire UNESCO en bioéthique et droits de l’homme. Prenons un autre exemple, celui de la problématique des restrictions des libertés fondamentales qui sera traitée par un Docteur en droit européen, avocat à la cour d’appel de Nîmes et expert conférencier depuis 2001 auprès de la représentation de la commission européenne en France. D’autres aspects psychologiques, médicaux et socio-politiques seront également au centre de cette journée.

 

Vous faites appel à de nombreux scientifiques et experts français, italiens et libanais, à quel public s’adressent ces conférences en ligne ?

Cette journée totalement gratuite s’adresse à tous, croyants ou non-croyants. C’est un lieu ouvert où chacun peut venir suivre l’intégralité des enseignements – ce qui est conseillé – ou écouter une ou plusieurs conférences selon ses disponibilités et les thèmes qui l’intéressent. Un temps de questions/réponses est prévu à l’issue de chaque prise de parole. L’idée est d’apporter à tous un éclairage objectif, scientifique et éthique sur les différents aspects de la crise, en s’appuyant principalement sur la vision humaine, même si certaines interventions ajouteront la dimension spirituelle comme celle de Mgr Dominique Rey. Un an après le début de cette crise, il me semble nécessaire que chacun puisse prendre le temps de réfléchir, de façon individuelle et collective, pour élargir son regard et laisser discerner sa conscience.

 

propos recueillis par Lætitia d’Hérouville

 


Pour en savoir plus :

Catégories     Étiquettes 

PARTAGER CET ARTICLE

Suivez-nous

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

ÉVÉNEMENTS À VENIR

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale

Paroisse du Mourillon à Toulon Le 22 octobre 2021 à 18h00

Événements à venir

Paroisse Saint-François de Paule à Toulon Le 22 octobre 2021 à 15h00

« A trois heures, implore ma miséricorde » (Jésus à sainte Faustine) Jésus a demandé à soeur Faustine de méditer sa Passion à l’heure de sa mort, à 15 heures. C’est pourquoi chaque vendredi à 15h, les Missionnaires de la miséricorde adorent le Saint-Sacrement et récitent le chapelet de la divine miséricorde à l’église Saint François de […]

Paroisse Saint-Georges à Toulon Le 22 octobre 2021 à 17h00

INSCRIPTION ET RENTRÉE CATÉCHISME

Paroisse de La Garde Le 22 octobre 2021 à 18h00

En semaine: 18h-18h30 Le samedi de 9h30 à 10h30 Au cours de la messe dominicale