Skip to content

Fraternité missionnaire

Marie Mère des Apôtres

Les "Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie", association cléricale publique, diocésaine, ont pour charisme la promotion de l'adoration eucharistique perpétuelle dans les paroisses et les diocèses.

Cette association est érigée par Monseigneur Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon le 17 juillet 2007 à Paray-le-Monial.

C'est une communauté eucharistique ayant pour finalité le règne eucharistique de Jésus en nous et dans le monde et pour moyen la mise en place de l’adoration perpétuelle dans les paroisses et la formation de formateurs pour aimer Jésus et le faire aimer.

Quelle mission ?

Conformément aux statuts, cette communauté veut:

  1. assurer la création et l'animation de "sanctuaires eucharistiques"
  2. encourager la pratique de l'adoration eucharistique dans les paroisses par des prédications, des conférences, des retraites, des congrès...
  3. organiser l'adoration perpétuelle dans les paroisses ou les villes de sorte que le Saint-Sacrement soit exposé solennellement, et adoré sans interruption,
  4. former des formateurs (2 Tm 2, 2) qui attirent de nouveaux adorateurs en devenant témoins de l'Eucharistie,
  5. organiser des missions de relance lorsque nécessaire pour renforcer la chaîne d'adoration et continuer la formation des adorateurs,
  6. publier mensuellement le "Brasier Eucharistique"...

Tout ceci pour aimer et faire aimer Jésus vraiment présent au Saint-Sacrement.

Dans quel but ?

  • nous croyons que par l’adoration eucharistique, Jésus nous évangélise et évangélise le monde entier. « Par l’adoration, le Chrétien contribue mystérieusement à la transformation radicale du monde et à la germination de l’évangile. Toute personne qui prie le Sauveur entraîne à sa suite le monde entier et l’élève à Dieu. Ceux qui se tiennent devant le Seigneur remplissent donc un service éminent…»( Jean Paul II, Lettre à Mgr Houssiau pour le 750ème anniversaire de la Fête-Dieu, 28 juin 1996)
  • nous croyons en l’urgence de l’adoration comme ultime moyen pour renouveler et transformer le monde en un monde nouveau, où Jésus-Christ, élevé dans la foi et l’amour, devient ainsi un brasier qui illumine, guérit et embrase le monde entier : « Quand je serai élevé de terre, j’attirerai tous les hommes à moi » (Jn 12, 32).
  • nous croyons que l’adoration perpétuelle est le chant d’amour de l’Église Épouse vers l’Époux eucharistique : « Maranatha, viens Seigneur Jésus » (Ap 22, 20) pour des noces éternelles, d’abord avec l’âme, mais un jour avec toute l’humanité. Nous croyons qu’en donnant au Seigneur l’honneur et la gloire qui reviennent à son nom par l’adoration perpétuelle, nous proclamons Jésus Roi Eucharistique d’amour et de miséricorde pour qu’il prenne possession de son règne (Ap 11, 17 ; 19, 6) selon sa promesse : « voici je fais toutes choses nouvelles » (Ap 21, 5). Car « ce sont de nouveaux cieux et une terre nouvelle que nous attendons selon sa promesse, où la justice habitera » (2 P 3, 13).
  • nous croyons que par l’adoration incessante, la lumière du Ressuscité chasse les ténèbres du monde, comme Dieu donnait la victoire au peuple d’Israël lorsque Moise aidé d’Aaron et d’Uhr, tenait ses bras levés dans une intercession incessante (Ex 17, 8-13).« L’Église et le monde ont un grand besoin de culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement d’amour. Que notre adoration ne cesse jamais »(Jean Paul II, Lettre Apostolique « Dominicae Cenae », 24 février 1980).

Contact

Missionnaires de la Très-Sainte-Eucharistie

6 place Jean Salusse 
83 470 Saint-Maximin-La Sainte-Baume

Responsable : Père Florian Racine 

Tél. 04 94 78 00 19
Email : fr@adoperp.fr

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 08 décembre 2019 à 00h00

Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception. La célébration de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l’Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Suivez-nous