Skip to content

communauté

Filles de la Charité
de Saint Vincent de Paul

Les Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul sont une société de vie apostolique féminine de droit pontifical membre de la fédération des Sœurs de la charité

Histoire

Instituées en 1633 par saint Vincent de Paul, et dont la formation fut confiée à Louise de Marillac, elles se consacrent au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres. La première sœur, Marguerite Naseau, était une ancienne vachère qui se consacrait depuis sa jeunesse à l'alphabétisation des petites filles.
Tableau, dans l'église de Miniac-Morvan (35), représentant les quatre sœurs d'Arras dans la charrette qui les conduit vers la guillotine.

Comme beaucoup de religieux et religieuses, les sœurs de la charité souffrirent de la révolution française. À Arras en 1794, les sœurs Madeleine Fontaine, Françoise Lanel, Jeanne Gérard et Thérèse Fantou, refusant de prêter serment à la constitution, n'échappèrent pas au jugement. Arrêtées et transférées de prison en prison, elles furent conduites à la guillotine le 26 juin 1794, à Cambrai. Elles furent béatifiées par le pape Benoît XV, le 13 juin 1920. Les quatre bienheureuses sont honorées le 26 juin.

Elles constituèrent la première congrégation féminine à obtenir d'échapper à la règle de la clôture. Pour leurs fondateurs, Vincent de Paul et Louise de Marillac, leur monastère devait être les cellules des malades, leur cloître les rues de la ville ou les salles des hôpitaux.

Elles fondèrent en 1837 l'association des Enfants de Marie Immaculée, destinée à rassembler des adolescentes des milieux populaires pour former une élite de piété

Durant tout le XIXe siècle, et jusqu'aux années 1960, les sœurs de Saint-Vincent-de-Paul ont été des auxiliaires de santé dans les hospices et les asiles. Elles le furent d'abord massivement. Puis, à partir de 1920, elles furent remplacées peu à peu par des infirmières, par des infirmiers psychiatriques et par des aides soignantes laïques.
Saint Vincent de Paul et sainte Louise de Marillac et les premières filles de la charité ; église San Carlo al Corso à Milan.

Notre Mission

A la suite du chemin de Jésus et à l’exemple de Saint Vincent de Paul et de Sainte Louise de Marillac, les Filles de la Charité proclament l’évangile en se mettant au service de ceux qui sont pauvres. Depuis le début de la Compagnie, les Filles de la Charité se rendent disponibles en tous lieux et à toute pauvreté car elles savent que « Dieu les attend en ceux qui souffrent » (constitutions 7 b).

Les besoins des peuples évoluent au rythme des changements et des développements des sociétés. Ainsi, « par leurs frères et soeurs souffrants, par les signes des temps, et par l’Eglise » (constitutions 11a) la Compagnie discerne les appels du Christ. C’est pourquoi les missions dans lesquelles s’engagent les Filles de la Charité changent et s’adaptent constamment.

Voici quelques missions dans lesquelles nous sommes engagées :

  • auprès des personnes sans-abri
  • auprès des personnes âgées
  • dans l’éducation et la pastorale des jeunes
  • dans les domaines de la santé
  • auprès des enfants
  • au service de la promotion de la femme
  • auprès des personnes dans l’addiction
  • dans la pastorale
  • auprès des prisonniers
  • auprès des migrants
  • auprès des personnes handicapées

La communauté est présente dans 91 pays.

Contact

Résidence Sainte-Catherine Labouré

130 chemin de la Providence 
83 100 Toulon

Responsable : Sœur Marie Pierre Marchetti

Tél. 04 94 20 77 06
Email : ciedfdlc.toulon@orange.fr

Événements à venir

Diocèse Fréjus-Toulon Le 08 décembre 2019 à 00h00

Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception. La célébration de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l’Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 24 décembre 2019 à 00h00

Il est né le Divin Enfant ! Que toute la terre soit en fête : de la faiblesse de ce nouveau-né et de la pauvreté de la crèche, jaillira la puissance de la Résurrection… Noël vient du latin « dies natalis » ou jour de la naissance. On dit aussi « Nativité ».  L’enfant-roi puisse-t-Il naître aussi dans chacun […]

Diocèse Fréjus-Toulon Le 05 janvier 2020 à 00h00

L’épiphanie est une fête chrétienne qui fait mémoire du jour où les Mages sont arrivés à la Crèche, après y avoir été conduits par une étoile mystérieuse, pour adorer l’Enfant Jésus en qui ils reconnaissaient le roi des rois.   En effet à la naissance du Christ, dans les documents scientifiques de l’époque, les données […]

Suivez-nous